Ciné en Herbe lié au Maroc

Compte rendu

FIFEJ 2014 de ChefchaouenPetit compte rendu de ma participation comme président du jury du festival du cinéma et de la jeunesse de Chefchaouen, Maroc.

C’est donc avec plaisir, et un peu d’appréhension, que j’ai accepté l’invitation de présider le jury du 3ème festival du cinéma et de la jeunesse de Chefchaouen, belle ville touristique, dans les montagnes du Maroc.

Cette jeune manifestation est un prolongement du même festival de Sousse en Tunisie, plus vieux d’une dizaine d’années.
La jeunesse est en effet là partout présente, dans les rues, de jour comme de nuit, et bien sûr, sur le festival lui-même, aussi bien pour le public que pour le comité d’organisation dont la moyenne d’âge est de 22 ans.

Le climat marocain fait que tout se passe durant 3 jours en extérieur, au cœur de la vieille ville historique appelée « médina », où se trouve une grande scène en plein air entourée de murs fortifiés et de palmiers.
Les journée se déroulent en succession de master classes, ateliers et projections autour du monde du cinéma, animés par des professionnels invités pour l’occasion.
Les soirées sont consacrées à la compétition officielle où le jury, dans le brouhahas des femmes et des enfants criant et jouant, tente de discriminer, entre une quinzaine de films internationaux, les 3 meilleurs.
Compétition de très bonne qualité, avec des films aussi bien européens que maghrébins, qui nous a permis de désigner un grand prix marocain, sans chauvinisme aucun : Margelle de Omar Mouldouira.

La soirée de clôture fut cannoise, dans la pure tradition méditerranéenne, tapis rouge, photos de presse, public massé derrière des barrières âprement surveillées par des vigiles en armes, photos sans fin et caméras intrusives.
Tout le gratin local et national était là et j’ai dû embrasser beaucoup d’hommes ce soir là …dont le ministre de la culture lui-même !

chefchaouen - 04Je me suis vu remettre par le président de Région, un tableau, dont la valeur esthétique sera librement apprécié par chacun (voir photos en attendant l’original, il faudra bien lui trouver un place dans le lycée…) et par les membres organisateurs, une statuette – représentant la tour de garde de la vieille ville qui, reproduite, sert d’ « oscars » pour chaque pris remis – en remerciement de ma présence mais surtout en hommage au festival Ciné en Herbe, à sa qualité et à son ambition.
Je l’ai bien évidemment remise à mon tour aux élèves de la section cav qui le méritent tout autant par leur implication à nos côtés pendant la mise en œuvre du Ciné en herbe.

Cet intérêt réciproque s’est traduit également par la signature d’un accord de partenariat entre les 2 festivals, mais aussi par extension entre Chefchaouen et Montluçon, entre le Maroc et la France, où chacun s’engage à promouvoir les échanges d’idées, de films et de personnes autant que cela nous sera possible.

Merci encore à tous ceux qui m’ont permis de réaliser ce séjour de promotion et de travail et vive la jeunesse, le cinéma et le festival Ciné en herbe !

Vincent ROBERT

Quelques photos souvenir

Dans les médias

Article paru le mardi 16 septembre dans le quotidien « La Montagne » (cliquer pour agrandir) :

Article "La Montagne" du 16/09/2014

Catégorie : News  Étiquettes : , , , , , ,
Vous pouvez suivre les réponses de cette page par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un trackback depuis votre propre site.
Laisser un commentaire

Connect with Facebook

XHTML : Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>